Toulouse 3 Paul-Sabatier :: Quelle femme pour l’amphi de Toulouse 3 ?

Toulouse 3 Paul-Sabatier :: Quelle femme pour l’amphi de Toulouse 3 ?

La vie du campus, Toulouse 3 Jean-Jaurès 2 Comments

Le 12 octobre 2016, l’Université de Toulouse 3 Paul-Sabatier inaugurera son grand auditorium après des travaux de rénovation. Situé dans le bâtiment central de l’Université toulousaine, il portera pour l’occasion le nom d’une femme illustre.

Pour cela, le président de Toulouse 3, Jean-Pierre Vinel, a lancé une consultation auprès de l’ensemble de la communauté universitaire autour de cinq nom de femmes imminentes qui ont marqué l’histoire de France à travers leur action, leur recherche ou leur talent. La consultation est ouverte jusqu’au 23 septembre prochain.

Simone Balfet-Iff (1924-2014). Née à Vabre (Tarn), c’est une femme engagée, tout au long de sa vie, dans la Résistance mais surtout auprès des femmes. Elle est l’un des piliers du Mouvement  français pour le planning familial. Elle en devient la présidente en 1971. Elle sera ensuite membre du cabinet d’Yvette Roudy et nommée au Conseil économique et social.

Marguerite Canal (1890-1978). Née à Toulouse, elle rentre au conservatoire à Paris y pratique le chant et le piano. En 1917, elle est la première femme à diriger un orchestre. Elle compose des sonates pour violons et piano, des berceuses, ainsi qu’un opéra inachevé. Elle obtient le grand prix de Rome de composition musicale.

Marthe Condat (1886-1936). Née à Graulhet (Tarn), elle effectue à Toulouse ses deux premières années de médecine puis s’inscrit à Paris. En 1923, elle est la première femme à être reçue au concours d’agrégation. Elle enseigne ensuite à Toulouse et publie des travaux consacrés surtout à la pédiatrie.  En 1935, elle est élevée au grade de Chevalier de la Légion d’honneur.




Lise Meitner (1878-1968). Née à Vienne (Autriche), elle apporte une contribution majeure à la physique moderne en particulier par la découverte du processus de fission nucléaire. En 1926, elle est la  première femme professeure d’université de physique en Allemagne.  Elle obtient 21 récompenses scientifiques et est nommée trois fois pour le prix Nobel mais ne l’obtint jamais.

Marie Sklodowska-Curie (1867-1934). Née à Varsovie (Pologne), elle est la première femme à obtenir le prix Nobel de physique, en 1903, avec Pierre Curie et Henri Becquerel, puis, seule, elle obtient celui de chimie, en 1911. Elle est la première femme professeure de physique générale à la Sorbonne et la première femme élue à l’académie de Médecine.

Toulouse Campus, E.B.

2 Comments

  1. […] Le 12 octobre 2016, l’Université de Toulouse 3 Paul-Sabatier inaugurera son grand auditorium après des travaux de rénovation. Situé dans le bâtiment central de l’Université toulousaine,…  […]

  2. CHOURREU 15 septembre 2016 at 14:56

    Par l’envergure scientifique, Lise Meitner se détache clairement parmi les 5 femmes proposées. Elle serait le meilleur choix. Mais on pourrait penser à d’autres femmes de sciences françaises : par exemple Sylvie Germain. Obligée longtemps de cacher qu’elle était une femme, et forçant l’admiration de Gauss, le plus grand mathématicien de son temps, avec qui elle eut une correspondance suivie.

Leave a comment

Edité par LP ProCom pour pyreneesinfo.fr - 2016 tous droits réservés)

Search

Back to Top